• Choisir mon spectacle

E tanto tempo hormai ou Mantovane, Ruggieri et autres inventions bergamasques

Samedi 13 Octobre à 20h30
SpectaclesThéâtre

Achetez vos places

 

 

En ce début de XVIIe siècle où les formes, renouvelées et réinventées par le « retour à l’antique » du siècle précédent, empruntent la route de la modernité, l’Italie est imaginative et foisonnante. A l’horizon du premier baroque, pour reprendre une expression chère à Yves Bonnefoy, l’imagination n’a qu’elle-même comme seule limite. Ainsi, les artistes puisent leur inspiration tant dans le répertoire populaire issu des frottoles aux rythmes clairs et répétitifs que dans le sévère contrepoint des maîtres anciens ou la folle virtuosité instrumentale de ses compositeurs.En ce début de XVIIe siècle où les formes, renouvelées et réinventées par le « retour à l’antique » du siècle précédent, empruntent la route de la modernité, l’Italie est imaginative et foisonnante. A l’horizon du premier baroque, pour reprendre une expression chère à Yves Bonnefoy, l’imagination n’a qu’elle-même comme seule limite. Ainsi, les artistes puisent leur inspiration tant dans le répertoire populaire issu des frottoles aux rythmes clairs et répétitifs que dans le sévère contrepoint des maîtres anciens ou la folle virtuosité instrumentale de ses compositeurs.Les grands airs populaires tels « La Mantovana », « La Monaca », les basses de « Ruggiero » ou de  « Passamezzo »  inspirent et servent à élaborer de nouvelles œuvres où se distille patiemment le langage instrumental moderne. De ce bouillonnement créatif, apparait enfin la sonate, issue des canzoni d’abord chantées au XVIe siècle puis « intavolate » au clavecin et à l’orgue, c’est-à-dire adaptées et augmentées de traits virtuoses pour clavier.

Ensemble de la Société de Musique Ancienne de Nice

Avec : Flûtes à bec : Marie-Claire Bert  & Michel Quagliozzi - Orgue : Charlotte Marck

Œuvres de : B. Marini, T. Merula, S. Rossi

Durée :
1h15
Tarif :

10euros / 8 euros