4ème CONFÉRENCE INTERPROFESSIONNELLE SUR LE SPORT / SANTÉ

Organisée par le CREPS & le CROS RÉGION SUD

LA SEMEUSE INVITÉE À LA 4 ÈME CONFÉRENCE INTERPROFESSIONNELLE SUR LE SPORT SANTÉ

ORGANISÉE PAR LE CREPS ET LE CROS RÉGION SUD

 71582324 712734355861645 2046459312754130944 n 1

 

Le 'Sport sur ordonnance" est destiné à donner la possibilité à certaines personnes souffrant de pathologies précises de pratiquer une activité physique modérée.

"Les associations d'éducation populaire comme La Semeuse, qui placent le bien-être physique, psychologique et social lié à la pratique d'une activité physique, psychologique et/ou culturelle comme une priorité pour leurs adhérent.e.s, ont vocation à s'inscrire dans ce nouveau dispositif".

C'est le message que Christophe TASSANO, Directeur général de La Semeuse a délivré lors de son intervention à la table ronde intitulée "Sport sur ordonnance : Quel encadrement pour quel accompagnement ? Quels enjeux pour le mouvement sportif ? ", le mercredi 25 septembre, dans le cadre de la 4ème rencontre interprofessionnelle sur le Sport Santé organisée par le CREPS et le CROS RÉGION SUD au complexe Azur Arena à Antibes en partenariats avec la Ville d'Antibes et l'Agence Régionale de Santé (ARS) et l'UFR STAPS de Nice Sophia-Antipolis.

Cette rencontre introduite par M. Nicolas FORTSMANN, Directeur d'études à l'IRMES (Institut de Recherche Biomédicale et d'Épidémiologie du Sport de l'INSEP) a été l'occasion de dresser l'état de la recherche scientifique sur les bienfaits du "Sport Santé".

Lors de la table ronde, La Semeuse qui s'est récemment engagée dans la filière Sport Santé en proposant des cursus APA (Activité Physique Adaptée) en direction de publics fragilisés souffrant d'Affection de Longue Durée (ALD) avec l'appui méthodologique de la Fédération Sportive et Culturelle de France (FSCF), a pu apporter son témoignage et son expérience sur la mise en place de son projet et de son offre Sport Santé.

Plus précisément, Christophe Tassano a souligné que la pratique du Sport Santé est un enjeu important de santé publique et La Semeuse est fortement engagée en ce sens en appui des politiques publiques.

Il a présenté les enjeux pour une association d'éducation populaire d'une telle démarche et les moyens à mettre en place pour un club sportif qui souhaite se lancer : Quel encadrement pour quel accompagnement ?  Quelle place peut tenir le Sport Santé dans le développement des clubs ? Quelles qualifications pour l'encadrement du "sport sur ordonnance" ? Quels moyens financiers Quels sont les freins

Il a insisté sur le fait que pour franchir le pas, il est nécessaire de s'appuyer sur un partenariat fort, si possible dans le cadre d'un contrat local de santé : les collectivités en charge des sports, du social et de la santé mais aussi les complémentaires santé, les caisses de retraite et le monde médical. Pour illustrer son propos, il a évoqué le partenariat que développe La Semeuse avec le Centre de prévention du bien-vieillir AGIRC-ARRCO et son médecin-coordonnateur, gériatre et nutritionniste, qui assure le suivi médical des activités Sport Santé à visée thérapeutique de La Semeuse et notamment des activités d'aquaforme au cours de la saison 2019-2020. Il a indiqué que la valeur ajoutée de cette collaboration réside dans la sécuristaion du parcours des patient.e.s mais aussi dans le développement des compétences des enseignant.e.s / éducateur.rice.s de l'association. Le médecin référent du programme supervise en effet la mise en oeuvre des tests d'évaluation de la condition physique des pratiquant.e.s et assure des points d'étape in situ et des rendez-vous collectifs et individuels de suivis médicaux.

Ont également participé à cette table ronde, le Dr Alain FERRERO - Médecin Conseiller à la Direction régionale jeunesse sport cohésion sociale, Philippe MANASSERO - Président du CDOS 06, Anne-Sophie ROUSSEAU - Responsable du Master APAS, Faculté des sciences du Sport de Nice CA et des représentants de la Ville d'Antibes et des Mutuelles de santé

71337302 511926212716259 7983638797835304960 n